11-05-2016

J 38 : Isabelle douloureuse, Isabelle cicatrisée, Isabelle rééduquée, mais Isabelle libérée !

Après

10 jours à l’hôpital cardiologique à Bron,

29 jours à la clinique de rééducation cardiaque à Marcy l’Etoile,

Ici nous revitalisons Isa

5 chambres successives

Une quinzaine de professions médicales et paramédicales mobilisées et j’en oublie (aides soignantes, infirmières, ergothérapeute, kinésithérapeutes, psychologue, cardiologues, réanimateurs, chirurgiens, anesthésistes, aumôniers, cadres de santé, secrétaires, clowns, bibliothécaires, restaurateurs, coiffeuse…),

Plusieurs dizaines de kilomètres de tapis d’entrainement, et de tours dans le parc de la clinique,

100 repas d’hôpital et de clinique,

38 nuits difficiles entrecoupées d’insomnies, de douleurs, de solitude,

Une dizaine d’antalgiques différents ajustés régulièrement,

Une batterie d’examens : prises de sang, scintigraphie, échographies, IRM, radiographies, scanners, tests d’effort, ECG, consultations,

Ici nous revitalisons Isa de pointe

Près de 1000 kilomètres de trajets en visites,

19 articles de blog et 70 commentaires,

De nombreuses heures de stage intensif de vie monoparentale pour moi entre travail, visites, enfants, lessives, ménage, amis, école, médecins, etc…

De nombreuses opérations de réconfort : bières partagés avec des amis, repas apportés, répèt’ de musique, rando à vélo de 2 jours avec les enfants, bricolages antistress nocturnes,

Plusieurs vagues d’émotions intenses de la tristesse à la joie, de la colère à la peur, noyées dans bien des larmes,

Des centaines de messages, d’appels amicaux, chaleureux, réconfortants, encourageants,

Une quinzaine de visites rompant la monotonie,

Une quarantaine de buts au baby foot de la clinique,

Une dizaine de brumes d’oreiller, d’huiles essentielles, pour parfumer l’univers hospitalier,

Et tant d’autres choses, rudes ou belles, difficiles à raconter, chers lecteurs de ce blog…

IMG_2241

Isabelle est sortie aujourd’hui de la clinique et rentrée à la maison ce mercredi 11 mai !

.

Au programme à venir :

- Reprise progressive des activités habituelles,

- Poursuite de la consolidation de la cicatrisation de la sternotomie (encore 2 mois prudents, de gêne, de sensations douloureuses, de mouvements entravés…) et de la récupération post-opératoire (élimination des effets de l’anesthésie, de la circulation extra-corporelle…)

- Poursuite de l’auto-rééducation (un poumon à rebooster aux capacités un peu faibles suite à un épanchement pleural, un entrainement sportif à poursuivre le plus régulièrement possible : avis aux amateurs !)

I phone 238

- Un beau week-end de Pentecôte, avec la Communion de Jacques et la visite d’amis et de familles pour se réjouir ensemble après cette longue période.

MERCI à tous pour vos messages, vos gestes de soutien, la découverte merveilleuse de se sentir entourés.

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 6 Commentaires »

10-05-2016

Les petits plats dans les grands

Au fil de cette période agitée, pendant qu’Isabelle était à la clinique, nous avons connu avec les enfants un ravitaillement le soir à de multiples reprises, qui nous ont beaucoup réjoui :

image

des amis qui viennent dire bonjour et prendre des nouvelles un plat à la main, quel bonheur !

image

un soulagement le soir au milieu de journées bien chargées depuis un mois

image

Le plaisir de la surprise, de découvrir les petites spécialités qui remontent le moral.

 

Tout cela dans la simplicité et beaucoup de joie… Pas facile au début d’accepter de se faire aider ainsi, mais de belles occasions de partage, de mieux se connaître. Si un jour vous rencontrez autour de vous, dans votre immeuble quelqu’un connaissant l’épreuve, n’hésitez pas, ça ramène le sourire à tous les coups ! Il suffit de se rappeler de la galette du petit chaperon rouge…

 

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 1 Commentaire »

02-05-2016

Le duo de choc

Un article pour Eliane et Jacques qui le méritent bien, ou comment vivre les événements en frères et sœurs. Ils sont au top:

image
Vérifier l’équipement medical de la chambre

 

image

Coacher la sportive avant l’épreuve

image

L’entraîner dans des sports de l’extrême

image

Bosser à la maison au retour

image
Bosser encore au retour à la maison…

 

image

Se casser les dents à la fin des vacances pour passer un peu plus de temps avec papa, même si c’est chez le dentiste

image
Emmener sa maman au Resto puis voir les malheurs de Sophie pour sa première sortie depuis un mois !

image
Ramener maman dans le carrosse et se dire au revoir avant la semaine d’école et la derniere semaine de rééducation.

image

Lire le tome 7 d’Harry Potter avant la prochaine visite mercredi…

image

Assurer la hot Line 24/24 avec la clinique…

Un grand chapeau à mon équipe support à la maison qui nous rappelle régulièrement pourquoi cette opération était nécessaire ! (Les images de dispute n’ont pas pu être réalisées, le casque bleu devant séparer les belligérants dans ces moments la)

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | Pas de Commentaires »

23-04-2016

Prendre soin de soi

J 19 Coiffeur

La visite des enfants et des neveux, c’est l’occasion de tester le salon de coiffure de la clinique, à disposition des patients !! On entend les rires des filles et les cris d’Isa depuis le couloir !! Les apprenties coiffeuses ont douché un peu plus que les cheveux de la cliente…

J 17 Conférence

Conférence du cardiologue pour les patients : « le retour à l’activité professionnelle, sportive, et familiale après l’opération et la clinique »: expliquer les efforts possibles et souhaitables, la progression de la récupération à la clinique puis au retour à la maison, rassurer, responsabiliser, encourager…

Objectif : le retour à la vie normale, et une vie meilleure qu’avant l’hospitalisation.

.

Après sa séance de vélo, Isa me dit:

« J’étais fatiguée, mais c’est la 1ère fois que ça m’arrive, j’avais mal aux jambes avant même d’être essoufflée ! »

Image de prévisualisation YouTube

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 1 Commentaire »

18-04-2016

J 15 : Ça décolle !

J 15 Vélo

Ca y est, après le test de marche, le test de vélo est fait. Voilà qui aide à bien faire dormir et à penser à autre chose, mieux que les médicaments ! (Pour une fois ce n’est pas moi qui prend les photos, je suis en permission, et je reconstitue un peu le stock d’énergie)

J 15 Vélo 2

Bon elle retrouve quelques électrodes et tuyaux, mais c’est pour la bonne cause… On veut surement vérifier qu’elle n’est pas dopée pour atteindre ces résultats… Le but de la clinique est de faire rentrer chez eux les patients prêts pour leur vie quotidienne. Donc dès que possible, ils remettent les patients… en selle !

J 12 Dessin Jacques

Nous avons reçu le compte rendu d’hospitalisation, signé par l’interne Jacques Bonamy… (non, malheureusement, on n’a pas greffé des ailes à Isabelle en plus lors de l’opération, ce sont ses bras qui font coucou)

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 5 Commentaires »

15-04-2016

Le jardin d’Eden

Voici l’adresse de la clinique pour ceux qui souhaitent lui envoyer un petit mot :

Clinique IRIS

271 rue des sources 69280 Marcy l’etoile

Pour les détails et questions logistiques, passez par moi dans la mesure du possible.

Isabelle est dans un état de très grande fatigue psychique depuis le transfert à la clinique. Elle a tenu bon toute la semaine dernière pour dépasser le choc de l’opération, elle a tenu sur les nerfs, mais le manque de sommeil, la douleur l’ont laissé toute fragile.

On fera donc un programme très léger sur les visites au début ! Je vous laisse voir son agenda de ministre qui lui met le pied à l’étrier des le début (bon en vrai c’est encore allégé pour elle, elle ne court pas sur les tapis encore…). C’est drôle, on était entourés de petit patients de 5 ans à l’hôpital et ici, la moyenne d’âge est plutôt de 60-70 ans, changement d’ambiance, ça ne joue plus aux jeux vidéos dans les chambres !!

image

Et voila une photo du jardin de l’Eden:

image

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 2 Commentaires »

12-04-2016

Mardi – Au revoir Louis Pradel, Bonjour IRIS !

Isabelle est arrivée à Marcy l’étoile, dans l’ouest Lyonnais, à la clinique IRIS, spécialisée dans la réadaptation cardiaque notamment. Elle devrait y rester trois semaines, pour remettre en route son cœur dans de bonnes conditions bien surveillées et au calme. Elle pourra recevoir des visites, vous pouvez vous manifester auprès d’elle ou de moi, pour voir le bon moment.

Elle souffre toujours de fortes douleurs, qui n’ont été que partiellement soulagées par les différents antalgiques. Son dos, côtes, et thorax, ne lui laissent pas vraiment de répit. Et l’épanchement dans ses poumons qui a été constaté ces derniers jours n’arrange pas les choses. Du coup, elle est extrêmement épuisée, presque sans sommeil depuis huit jours, ce qui est très pénible.

Ce blog n’a donné des nouvelles que de façon succincte, par petites touches, et essentiellement les touches positives, pour l’encourager. Même si tous ces bons moments partagés ou ces succès du jour ont beaucoup compté, bien sûr, le quotidien reste difficile.

Je vais à présent laisser ce blog au repos pendant quelque temps. Il me demande aussi beaucoup d’énergie, en surplus du reste, pour évoquer ces journées et nuits très particulières qui viennent de s’écouler. Je ne suis plus très sûr du juste ton à adopter pour informer beaucoup de personnes à la fois, de respecter ce que vit vraiment Isabelle, sans compter ce que j’ai vécu de mon côté, qui est encore une autre expérience. C’est la limite de l’outil collectif. Mais ce temps sera mis à profit pour me reposer également et reprendre des forces, pendant que les enfants sont en vacances auprès de leur grand-mère à Vichy, puis chez leur tante Véronique au Bourget du Lac.

 

 

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 4 Commentaires »

11-04-2016

Lundi – La thérapie par le rire

Passée l’opération, l’ambiance n’est pas toujours facile pour les patients, leurs familles et aussi les soignants (un enfant réopéré quelques jours après son entrée, un autre avec des problèmes d’arythmie cardiaque, une infection qui fait prolonger le séjour de plusieurs semaines…). Du coup, tout le monde apprécie la grande bouffée d’air frais apportée par les docteurs clowns cet après midi !

J7-3

A mon arrivée, l’un des deux a sauté dans la plante verte pour s’y cacher et l’autre criait « mais n’aie pas peur, c’est le mari de madame Bonamour. Celle dans la chambre zen, avec les huiles essentielles… »

J7 -2

A part les nourrissons qui sont à côté, ce service accueille les enfants de plus de 3 ans… dont fait partie Isa ! Ils ont le chic pour faire pouffer de rire tout un chacun par des répliques improvisées, en entrant dans les chambres, en grondant les (vrais) docteurs…

.

Au passage, quelques grammes d’humour supplémentaires :

J2 - ET

J’ai retrouvé E.T. !!   (du coup elle applique régulièrement le doigt sur la cicatrice, pour la guérir plus vite…)

.

.

.

wii              playstation

« Trop cool,m’a dit Jacques, il y a la wii et la playstation dans la chambre !! »

Il ne manque rien au confort des clients dans cet hôtel !

.

Après la détente, les valises :  à part des épanchements dans les poumons qui ne devraient pas y être, et les douleurs de dos, les médecins ont décidé qu’il était temps pour Isa de quitter l’hôpital dès demain. Ça parait à la fois très court, 8 jours, après cette opération, mais je peux vous assurer que cette semaine m’a paru très longue avec les rebondissements !

Direction la clinique IRIS de Marcy l’étoile, pour de nouvelles aventures de repos/rééducation cardiaque, et changement de régime, moins draconien et post-opératoire. Finis les tuyaux, électrodes, « scopes » qui bipent toute la journée…

Les visites seront possibles, les plantes et fleurs aussi ce qui changera de l’atmosphère confinée de station spatiale de l’hopital !

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 3 Commentaires »

10-04-2016

Et le dimanche…

J6- 1

Et le dimanche… votre bloggueur se repose, il est cuit.

J6 -7

Pendant qu’Isa commence à se relier à nouveau au reste du monde, et plus seulement par les tuyaux d’oxygène, ou du Xième antalgique de la semaine (elle fait le goûteur : elle en est aujourd’hui à la 5ème variété différente : morphine, perfalgan, paracétamol, tramadol, contramal…). (À quand le Tapumal ?…)

Ce matin, la communauté de St Martin à Oullins était invitée à la porter dans sa prière lors de la messe. C’était un beau témoignage fraternel.

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 5 Commentaires »

09-04-2016

Samedi – « Captain Isa – a legend »

Isa était réellement épuisée de la visite familiale hier.  Mais elle a ri de bon cœur (oui elle est facile celle là…) du récit du blog de la visite d’hier du « médecin malgré lui ». Qu’est ce que ça fait du bien de la voir rire ! mais qu’est ce que ça lui fait du mal de rire!! Les douleurs de dos et des côtes, plus encore que du thorax, sont impitoyables, après le chamboulement de l’opération.

.

J5 - 5

Toujours plus fou, voilà la première sortie extravéhiculaire dans l’espace, euh… la sortie sur le pas de la porte pour respirer l’air printanier.

.

Ce parfum d’aventure la conduit jusqu’à l’arrêt de bus, je dois la retenir avant qu’elle parte en pyjama et pantoufles.

Captain Isa

.

.

.

Aujourd’hui, nouvelle épreuve de vérité, retirer les pansements et faire face à sa cicatrice. Cette dernière se referme bien, le chirurgien a fait un travail remarquable. Mais ça demande un courage immense de se regarder, et d’apprivoiser cette marque. Elle rappelle tous les jours cette fragilité, ces limites depuis 40 ans, les mauvais souvenirs d’une petite fille de 6 ans bien seule face à la peur et la douleur, la peur du regard de ses enfants et de son mari.

Et si demain cette cicatrice devenait le signe que la vie a gagné et que la confiance en la vie est possible ?

Voilà résumé tout l’espoir que je porte pour Isabelle. Voilà peut-être aussi pourquoi j’écris ce blog, pour rendre témoignage de la vie qui fait son chemin en elle, malgré ou plutôt au travers des épreuves.

.

.

Je vous partage un chant de Taizé (oui, encore un : Isabelle et moi nous sommes assis en tailleur sur les moquettes de Taizé un certain nombre de fois). D’abord parce qu’il est beau, ensuite parce que ça fera de la musique pour « Captain Isa » à la clinique, et bien sûr parce qu’il rejoint notre vie actuellement !

Behüte mich, Gott, ich vertraue dir, Du zeigst mir den Weg zum Leben.  Bei dir ist Freude, Freude in Fülle.  

Garde-moi, ô Dieu, j’ai confiance en Toi. Tu m’apprends le chemin de vie. Avec Toi, plénitude de joie.

Image de prévisualisation YouTube

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 2 Commentaires »

08-04-2016

Vendredi : Le médecin malgré lui

C’est une journée spéciale, où les infirmières ont laissé entrer dans le service une nouvelle équipe médicale très particulière…

En voici le compte rendu médical exhaustif.

J4 - 9

La patiente commence par prendre un peu de repos et de force, appréhendant très fortement l’intervention à venir.

.

J4 - 10

Désobéissant à toutes les consignes de bon fonctionnement du scope, et négligeant les alarmes qui se déclenchent, elle débranche tous les tuyaux possibles en vue de la visite.

.

J4 - 2

Les internes commencent par administrer un nouveau traitement alternatif au patient. Une équipe de chercheurs (de  Dieu) de Palestine a publié plusieurs articles dans les revues médicales depuis 2000 ans à ce sujet.

.

J4 - 5
Un aide soignant prépare un ballon d’oxygène pour le patient pour la suite de l’intervention.

.

J4 - 6

L’interne n’a plus qu’à régler avec délicatesse le débit d’oxygène

.

J4 - 3

L’infirmier fait passer au patient un test de mesure du souffle qui confirme malheureusement le diagnostic d’une année de plus.

J4 - 4

Pour annoncer ce diagnostic, il est important de bien préparer le patient par un entretien confidentiel au calme

J4 -3

La psychologue prend en charge la patiente pour accompagner le choc de l’annonce de sa maladie

 J4 - 7

La patiente est dans le déni, et répond que le diagnostic est tiré par les cheveux…

J4 - 8

L’intervention du chef de service met fin à cette visite mouvementée !

(au passage, un grand merci à Anne-Marie, la maman d’Isabelle, qui a assuré la logistique de la semaine avec les enfants pendant toutes les péripéties, me déchargeant de bien des préoccupations pour veiller notre patiente !)

.

J4 - 11

Phase finale : la patiente, épuisée par ce traitement de cheval et ces méthodes alternatives regagne son lit et s’apprête enfin à dormir plus de 20 minutes d’affilée. Le but de la visite est atteint !

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 11 Commentaires »

07-04-2016

Jeudi – Les aventures d’Isabelle: « On a marché… dans le couloir » !

Le sommeil n’est pas venu, haché de quintes de toux qui la laissent exsangue. Et vivre dépendant des autres pour la plupart des gestes, c’est dur à supporter en continu, car il faut toujours demander, et accepter que ce ne soit pas toujours parfait, juste, au bon moment… Mais aujourd’hui, plusieurs batailles ont été gagnées.

.

image

Elle a savouré un premier repas, modestement mais avec succès.

Et elle s’est levée de son lit ce qui n’est pas rien. Au début, avec sa longe de 2,50 m elle ne pouvait pas aller loin, et il valait mieux ne pas tourner sur soi même trop vite… Mais en bonus, la Kiné l’a poussé à quitter la blouse d’hôpital pour un pyjama et faire une petite promenade de couloir ! Ça lui a redonné un peu de dignité et d’envie.

.

Un univers qui sépare hier…

.

image

.

D’aujourd’hui…

. image

.

J’aime sur cette photo le beau geste et le sourire d’encouragement de la Kiné, et le regard intéerrogatif et hésitant d’Isa. Au passage, j’observe des médecins, femmes de ménages, aides soignantes, infirmières, secrétaires, qui sont capables de s’émerveiller devant un progrès avec un beau sourire, ou de redonner courage par un geste affectueux quand le découragement et les pleurs gagnent. Chapeau pour l’humanité dont ils font preuve.

.

Le defi de demain : on tente peut-être une visite des enfants pour l’anniversaire d’Isa avant leur  départ en vacances…

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 9 Commentaires »

06-04-2016

Mercredi – Une hirondelle ne fait pas le printemps

C’est moins brillant aujourd’hui.
La nuit a été particulièrement difficile. Elle s’est mise à mal réagir à la morphine, avec des effets secondaires très désagréables. Ils ont du l’arrêter et passer à d’autres combinaisons d’antalgiques.
Elle regagne en lucidité et en présence avec l’arrêt de la morphine. Mais comme la morphine a notamment provoqué des nausées, qui elles-mêmes sont très douloureuses en raison de la cicatrice, et qu’il faut pas mal d’heures pour éliminer le produit, elle n’a rien mangé depuis 3 jours, et n’est pas prête de danser la polka.

Beaucoup d’angoisse et de sensations pénibles pour elle.
Mais les fondamentaux restent bons malgré tout. Les drains, sondes, voies ont été retirés ce qui est bon signe, même si retirer les 4 drains était une épreuve très dure pour elle.
Elle boit, écoute de la musique de relaxation, a parlé aux enfants au téléphone.
Elle s’accroche. On s’accroche.

 

image

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 9 Commentaires »

05-04-2016

Mardi – Le jour d’après

Isabelle est sortie de réanimation en début d’après-midi, les médecins sont satisfaits de  la suite post opératoire.

Quand elle est réveillée, elle parle avec de petits chuchotements.

Elle est très affaiblie, et dans un état un peu comateux entre sommeil et réceptivité réduite. Elle semble dans une autre dimension, avec la morphine, mais c’est tant mieux. Comme elle est encore branchée de partout (nombreux drains, sonde, voie centrale pour perfusion…) et qu’elle doit éviter de bouger pour ne pas provoquer de douleurs au thorax, autant qu’elle le perçoive le moins possible.

Son boulot, c’est de bien respirer, même si ce n’est pas facile. La gêne et la morphine ralentissent sa respiration, elle va bientôt dépasser Jacques Mayol dans le grand bleu!

Elle vient de s’endormir il y a quelques minutes, je lui lisais l’évangile du jour, avec cette phrase poétique : « Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut: tu entends sa voix mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va »

Et alors l’évangile sous morphine ça doit être une super expérience (même si dans l’absolu je vous déconseille l’usage de cette forme de prière extrême) parce qu’elle plane pas mal, entre sommeil, rêve et perception différente de l’extérieur (elle m’a demandé si j’étais bien la en vrai et si c’était pas en rêve qu’elle me percevait). Faudra qu’elle me raconte si elle se souvient ;-) !

Parmi les tuyaux auxquels elle est reliée, il doit sûrement y en avoir un pour recevoir toutes les bonnes ondes que vous envoyez, car le wifi ne suffit plus tellement il y en a,  il faut de la fibre très haut débit ;-)  !!

Pendant ce temps, Fluffy et Barnacle continuent leur mission fidèlement, ils sont au poste auprès d’Eliane et Jacques (mission commandée de câlins, de présence affectueuse de la part d’Isabelle, ce sont les anges gardiens).

image (10)

Et ils sont sympas, car j’ai droit moi aussi à ma câlinothérapie collective à 7h du matin !

photo (7)

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 5 Commentaires »

04-04-2016

Lundi soir : l’opération est réussie !!

L’opération est réussie !

Le Pr Ninet et son équipe lui ont posé :
- une nouvelle valve pulmonaire (pas une valve mécanique mais une « bioprothese » animale mieux tolérée),
- un « patch » pour élargir son artère pulmonaire qui était trop rétrécie occasionnant des pressions du ventricule droit trop fortes et une mauvaise oxygénation générale
- et le patch datant de son opération d’enfance a été retaillé sur mesure.

Son cœur a redémarré normalement. Elle est à présent en réanimation, en surveillance normalement jusqu’à demain. Elle se réveille petit à petit, elle vient juste ce soir d’être extubée et peut à nouveau parler… enfin plutôt chuchoter ! Elle a d’ores et déjà sa pompe à morphine pour doser elle-même l’antidouleurs.

Vous n’avez plus qu’à porter dans vos pensées le « lit 11″ , sa patiente, avec ses 14 ou 15 tuyaux branchés, les bip bip de ses machines, ses voisins de réa de 0 à 90 ans, et ses infirmiers attentifs

image

Je peux vous dire que je suis sacrément soulagé ! Le moment où j’ai perçu qu’elle s’éveillait et qu’elle était revenue parmi nous en pressant ma main restera un grand moment.

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 10 Commentaires »

04-04-2016

Lundi – juste avant l’opération

image

Dans les heures qui précèdent, passent en vagues successives la peur, le stress, la concentration en pensant a l’après opération, et la tendresse.

image

Le rire parvient même à trouver sa place quand une aide soignante vient apporter sa tenue d’opération. Elle nous la décrit tout sourire comme si c’était de la lingerie fine sexy, et lui refait sa coiffure en attachant ses cheveux avec une bande stérile comme si elle était chez le coiffeur! Ce moment de décompression nous fait du bien.

image

En clin d’œil surprenant, le dossier médical de sa première opération à six ans nous rappelle qu’elle se trouvait ici même dans le même hôpital au même étage et le même jour du 4 avril exactement en 1980.

image

Un dernier coup d’œil aux messages d’encouragement (vive les smart phones qui vous mettent vos amis et familles à vos côtés au bon moment) elle les a reçus avec beaucoup d’émotion, nous avons prié en sentant autour de nous cette chaleur nous entourer.

image

Et c’est le moment de l’abandon dans les dernières minutes, et de s’en remettre complètement aux mains de Dieu et des hommes et femmes de cet hôpital, avant le départ vers 12.30 au bloc opératoire.

.

Par contre, c’est le moment pour moi du cafard avec les très longues heures d’angoisse…

Image de prévisualisation YouTube

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 3 Commentaires »

03-04-2016

Dimanche – Entrée à l’hôpital

image (7)

Bienvenue à l’hôpital cardiologique Louis Pradel de Bron (Hopitaux Est de Lyon), 5 étages en travaux, mais…

image

L’unité cardiopédiatrique est opérationnelle !

photo (4)

 Avant de dire au-revoir à Isa, je vous présente « Barnacle » et « Fluffy », qui auront pour mission de prendre soin respectivement de Jacques et d’Eliane.

téléchargement

Etre hospitalisé le jour du dimanche de la miséricorde, ça ne passe pas inaperçu tout de même !

« Le mot « miséricorde » désigne, en hébreu, le cœur profond, les « entrailles » qui frémissent sous le coup de la douleur et de la peine. Quel père ou mère n’a ressenti cela en sachant son enfant malade, perdu ? La miséricorde apparaît donc comme l’attachement profond d’un être pour un autre et particulièrement de Dieu pour l’homme. Dans notre vie, Dieu souffre avec nous, il est bouleversé par nos malheurs, nos souffrances et notre condition d’homme pécheur.

Dans un grand mouvement d’amour pour nous, il nous manifeste sa tendresse, nous aide concrètement dans nos vies, nous témoigne sa « miséricorde », nous pardonne nos manquements, nos faiblesses, nous envoie son Fils. Dans le Nouveau Testament, Jésus nous invite à faire de même envers nos frères «  (Site Croire)

Et un bel article pour comprendre quesaco que le « dimanche de la miséricorde » et pourquoi ça nous touche :  http://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/La-misericorde-c-est-quoi-2015-04-10-1300888

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | Pas de Commentaires »

02-04-2016

Samedi – Veillée d’armes !

 

 

 

image (3)

Fêter quelques jours à l’avance son anniversaire, rire, et se détendre :

on peut compter sur nos deux compères pour imaginer des idées rigolotes, comme écrire un poème à leur maman, et le lire en inversant les mots…

piano 1

Se motiver avec un cadeau marquant qu’elle aura envie de retrouver à son retour…

image (1)

Se donner du courage avec tous les messages d’encouragement, de tendresse, d’affection !

Merci à chacun : ces mots d’encouragement, ces services rendus sont autant de provisions précieuses pour la longue traversée et les moments d’épreuves qui s’annoncent.

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | 1 Commentaire »

07-03-2016

Mars – Se préparer à l’intervention

Isabelle a une tétralogie de Fallot, une maladie cardiaque congénitale, qui avait été opérée à 6 ans. On appelle cela la « maladie bleue » car le coeur des enfants ne permettait pas d’oxygéner suffisamment le sang et leur donnait ce teint au visage. Malgré cette opération initiale, tout n’a pas pu être traité à cette époque. Elle est gênée par une insuffisance pulmonaire, et son cœur  fonctionne avec des pressions et un volume du ventricule droit trop importants. Aujourd’hui, les enfants atteints de cette maladie sont souvent opérés dès les premières semaines de leur vie.

2 beaux enfants et quelques années plus tard, l’intervention lui permettrait de moins s’épuiser dans les efforts physiques de tous les jours. L’idée est d’améliorer le fonctionnement de la pompe cardiaque vers les poumons  (changement de la valve pulmonaire et élargissement de l’artère pulmonaire).

Pour ceux qui veulent mieux comprendre cette maladie et ses traitements :  http://www.medecine-et-sante.com/maladiesexplications/tetralogie.html

.

Un mois avant l’opération, elle a demandé le sacrement des malades auprès de la paroisse

Ce sacrement concerne les personnes affaiblies, accablées par la maladie, le grand âge, la dépression, l’approche d’une intervention grave, et toutes celles qui veulent recevoir une aide spirituelle dans leurs épreuves. Il est pour les chrétiens le signe de la tendresse de Dieu pour les plus faibles de ses enfants, de sa compassion, de son soutien à travers la présence des membres des familles et de la communauté paroissiale.

Sacrement malades

Ce fut un très moment très touchant, dans la chapelle de nos voisines, les sœurs franciscaines, avec plusieurs amis, familles, présents ou en pensée près de nous.  La peur et l’angoisse ne disparaissent pas, mais elles sont entendues. Et la tendresse et la bienveillance comptent parmi ses meilleurs remèdes.

Publié par detoutcoeuravecisabelle dans Non classé | Pas de Commentaires »

Fivcombat |
Newbled Family |
Misscookie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AngeLouca s'amusent
| Garder le fil d'Ariane
| Une craie dans la poche